Principales évolutions et faits marquants concernant la Fête des Jonquilles, année par année, depuis les origines.

Historique réalisé par Monsieur Roland HUPPÉ

Principales évolutions et faits marquants concernant la Fête des Jonquilles, année par année, depuis les origines.
Historique réalisé par Monsieur Roland HUPPÉ

1963 · Décision est prise en fin d'année de relancer des manifestations après l'arrêt d'un premier Comité des Fêtes au cours des années 50.

1964: Succès pour la course cycliste en juillet et création d'un nouveau Comité des Fêtes sous la direction de Marcel Guillard.

1965: 1ère Fête des Jonquilles avec 10 quartiers.

1966 : 1ère apparition des Reines de Nantes.

1967 : Création d'une souscription-participation dont le gros lot, une génisse, participe au défilé, et 1ère prestation du Bagad de Lann-Bihoué.

1968: Le corso se déroule en deux temps ponctués d'un arrêt d'une demi-heure... et en présence de majorettes !

1969 : Premier corso en l'absence du soleil.

1970 : La Fête des Jonquilles devient payante "pour la modique somme d'un franc" (15 centimes d'Euro).

1971: Jean Vaillant, nouveau président du Comité des Fêtes, 1er corso de nuit ... et apparition du talkie-walkie qui permet de réduire les temps morts au sein du défilé.

1972 : Les chars sont désormais poussés au lieu d'être tractés et l'on atteint le million de rousinettes.

1973 : Record d'affluence avec un public d'environ 30 000 spectateurs.

1974 : Pour ses 10 ans, un 1er film sur la fête est projeté aux charistes lors de la soirée-bilan.

1975 : 1er corso de nuit le lundi à l'attention des Stéphanois et des charistes.

1976 : Les groupes sont pour la première fois ·aussi nombreux que les chars, et le lundi est désormais accordé aux écoliers stéphanois grâce à la journée du maire.

1977 : Le corso est retransmis jusqu'à minuit, place Bretagne, sur les écrans du podium Presse-Océan/l'Éclair, et forte participation des formations avec près de 600 musiciens et majorettes.

1978 : La Fête des Jonquilles est reportée pour la 1ère fois de 2 semaines en raison des élections législatives.

1979 : Les parkings disséminés autour de ta fête se retrouvent gorgés d'eau suite aux inondations !

1980 : 1ère Fête des Jonquilles sous la pluie.

1981 : 1er défilé pour le quartier Les Joyeux Compagnons (qui deviendra Haut-Vent deux ans plus tard).

1982 : Forte participation de l'Union des Commerçants, organisateur d'un concours-photos, et dont les vitrines sont décorées de Jonquilles et de mousse.

1983 : La Fête des Jonquilles sous les giboulées!

1984 : Les 20 ans fêtés dignement avec 16 chars qui défilent, ainsi que la toute première musique étrangère, la fanfare allemande de Mühlhausen.

1985 : Le rocking-chair du quartier des Granges s'en va trois semaines après défiler à Gérardmer pour son ... cinquantenaire !

1986 : Pour la 1ère fois un quartier a recours au lichen.

1987 : Quand les écoliers de la Guerche et du Manoir s'en mêlent !

1988 : Jamais on ne vit davantage de gambettes avec neuf groupes de majorettes !

1989 : L'année du Bicentenaire de la Révolution Française et du quart de siècle de la fête, avec Gaby Pontoreau à la tête d'une équipe renouvelée, la Fête des Jonquilles est reportée pour la seconde de 2 semaines en raison des élections municipales.

1990 : Dernier défilé pour la génisse, pas moins de 15 musiques présentes, et 1er Prix des Jonquilles, course cycliste courue en septembre.

1991 : Première parade de chacune des musiques sur le boulevard de Verdun en fin d'après-midi.

1992 : L'aubade du dimanche matin est donnée devant la Résidence "Le Sillon", le défilé compte, record absolu, 42 attractions, et le feu d'artifice est désormais tiré sur le terrain de la Guerche.

1993 : Jamais le budget publicitaire (60 000 F environ 9 150€) n'avait été aussi conséquent pour annoncer la fête.

1994 : Adieu la voiture, bonjour le char pour les Majestés Nantaises lors de cette 30ème édition qui a probablement connu un record d'affluence et en présence de deux musiques étrangères !

1995 : La Fête des Jonquilles a même son éphémère mini-journal anonyme, Rouzinettes Gazette, distribué sous le manteau !

1996 : Respect pour le quartier de la Terrousais, créateur de l'énnnooorrrme château-fort, Un château, c'est fort, qui a nécessité près de 120 000 jonquilles, record absolu !

1997 : 13 chars, 13 groupes, 13 musiques : superstitieux s'abstenir !

1998 : Des conditions météorologiques dantesques avec tonnerre, averses, froid et bourrasques... mais un superbe et inédit son, lumière et laser le lundi soir.

1999 : Un défilé au tracé nouveau qui part de la Résidence "Le Sillon", en présence du Roi Carnaval de Nantes Michel 1er, et la fête foraine est déplacée.

2000 : Participation des pensionnaires de la Résidence "Le sillon" à la fabrication du Rocking Chair du quartier de la Coëffaudlère pour un défilé fortement inspiré de l'An 2000... mais aussi enfin une femme au Comité des Fêtes !

2001 : Pour le passage au 3ème millénaire, une nouvelle équipe au Comité des Fêtes dirigée par Jean-Luc Dubois, un défilé déplacé vers l'ouest, avec un départ Avenue des Sports, et des Majestés Nantaises désormais reçues à l'Espace Montluc.

2002 : Encore un nouveau président, Philippe Lacoste, à la tête du Comité des Fêtes, lors d'une édition qui ne compte que 32 attractions.

2003 : 1er défilé pour le très jeune quartier des Z'AJT

2004 : Pour les 40 ans, le Comité des Fêtes propose aux Stéphanois le jeu-concours "Connaissez-vous bien la Fête des Jonquilles ?" en 24 questions mêlant historique de la fête, détails récents ou pratiques, et 15 jours avant, plusieurs courses sont dédiées à la fête sur l'hippodrome du Petit-Port, à Nantes.

2005 : Probablement l'édition la plus chaude... surtout pour un 20 mars, depuis la création de la Fête des Jonquilles avec 24° à l'ombre et 28° au soleil !

2006 : Pour ses 40 ans de défilés, l'Amicale Laïque accueille les Majestés Nantaises sur son char les "Reines du Pétrole".

2007 : Pour la 1ère fois, la Fête des Jonquilles tombe un ... 1er avril !

2008 : La Fête des Jonquilles reportée pour la 3ème fois de deux semaines en raison des élections municipales.

2009 : Des animations du Comité des Fêtes dans le centre-ville dès le Samedi après-midi... mais aussi l'absence des Majestés Nantaises dont l'élection a été supprimée par décision du Comité des Fêtes de Nantes !

2010 : La Présence de Malika Ménard, Miss France 2010, qui ouvre le défilé dans une voiture officielle !

2011 : Adieu la Fête des Jonquilles, bonjour Jonquilles en Fête qui a désormais lieu le 1er dimanche d'avril non plus le dimanche des Rameaux, avec un défilé unique mais rallongé et des chars à admirer ensuite devant le terrain de football.

2012 : Jonquilles en Fête, qui tombe encore un 1er avril, est désormais gratuite, avec un nouveau parcours !

2013 : Un circuit démarrant à nouveau de la Résidence "Le sillon" et passant par l'église, le retour à deux défilés l'après-midi, et aussi ... celui des Reines de Nantes !

2014 : Jonquilles en Fête marque sa 50ème édition avec la sortie d'un ouvrage, La Fête des Jonquilles de Saint-Etienne-de-Montluc - 50 ans de défilés, de 1965 à nos jours accompagné d'un DVD.

2015 :

2016 : Le site web du Comité des Fêtes est entièrement renouvelé, avec plus d'animations et le retour en images sur les fêtes passées. Mais aussi l'information sur les autres manifestations organisées par le Comité des Fêtes.

 

2017 : "Jonquilles en fête en juillet". La météorologie nationale relève une température de 26,3°. C'est donc sous un soleil de plomb que ce 53e défilé c'est déroulé avec 12 chars, 12 groupes et 9 ensembles musicaux.  La voiture des reines de Nantes étant tombée en panne, c'est dans la bonne humeur, et à la joie de tous les spectateurs, qu'elles achèvent à pied le 2e défilé.


 

Dernière mise à jour le 16 février 2020

visiteurs depuis le 1er janvier 2016

visiteurs depuis l'origine du site

© Comité des fêtes de Saint-Étienne-de-Montluc

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now